Grammaire latine

adj. m. terme de Grammaire latine. On ne le dit que de certains verbes qui se conjuguent à la manière des verbes passifs, et qui cependant n'ont que la signification active. Ils ont quitté la signification passive ; et c'est pour cela qu'on les appelle déponens, du latin deponens, participe de deponere, quitter, déposer. M. de Valenge les appelle verbes masqués, parce que sous le masque, pour ainsi dire, de la terminaison passive, ils n'ont que la signification active. Miror ne veut pas dire je suis admiré, il signifie j'admire.

S. f. (Grammaire latine) il nous parait important d'expliquer ce mot en faveur des jeunes littérateurs ; c'est l'adjectif de satur, qui se prenait tout-à-la-fais ou séparément ; de plenus, plein ; et de micellus, mélangé. Satur color, exprime une laine qui a parfaitement pris sa couleur. Satura lanx, un bassin rempli d'un mélange de toutes sortes de fruits. Les Romains offraient tous les ans à Cérès et à Bacchus un bassin de cette sorte, qui était garni des prémices de tout ce qu'ils venaient de cueillir. Satura, en sousentendant esca, est un mets composé de plusieurs choses. Satura lex, une loi qui contenait plusieurs titres sur différentes matières ; ou qui sous une proposition générale, décidait de plusieurs points particuliers, comme les loix Julia, Pompeia, Papia, qu'on nomma aussi micella.