Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Maçonnerie
ou MOILON, s. m. (Maçonnerie) c'est la moindre pierre qui provient d'une carrière : il y en a aussi de roche, qu'on nomme meulière ou molière. Le moèllon s'emploie aux fondements, aux murs de médiocre épaisseur, et pour le garni des gros murs : le meilleur est le plus dur, comme celui qui vient des carrières d'Arcueil. Vitruve nomme toute sorte de moèllon, caementa.

MOELLON, (Manuf. de glaces) on appelle moèllons dans les manufactures des glaces, des pierres qui servent à adoucir les glaces de petit volume.

Il y en a de deux sortes, les moèllons d'assiette, et les moèllons de charge.

On nomme moèllon d'assiette une pierre de liais d'environ deux pieds de long, dix-huit à vingt pouces de large, et deux à trois d'épaisseur, sous laquelle on mastique, avec du plâtre, une des glaces qu'on veut adoucir.

Le moèllon de charge est une pierre commune dont celle de liais est couverte pour lui donner plus de poids et de force dans le frottement ; il est de la figure d'un moèllon d'assiette, mais épais et aussi pesant qu'il est convenable pour qu'un seul ouvrier puisse le mouvoir et tourner de tout sens sur la glace de dessous. Quatre gros boutons ou boules de bois posées aux quatre coins servent à le tenir pour lui donner le mouvement. Voyez GLACE.




Affichages : 860