Imprimer
Catégorie parente: Arts & métiers
Catégorie : Corps de métier
S. m. (Corps de jurande) artisan qui travaille à divers ouvrages de fer, et particulièrement en serrures, d'où il a été appelé serrurier. Il y a à Paris une communauté de maîtres serruriers, dont les anciens statuts sont du mois de Novembre 1411, sous le règne de Charles VI. Les principaux outils qui servent à la serrurerie et à la forge des serruriers, sont le soufflet, l'auge de pierre pour mettre l'eau de la forge, l'archet ou arson avec ses forets, et les boites ; l'écouvette, les bigornes, les broches rondes ou carrées, les burins de diverses sortes, les brunissoirs, les clouïeres, les chasses carrées, rondes, et demi-rondes ; les limes de toutes espèces depuis les gros carreaux jusqu'aux carrelettes ; les coins à fendre, les chevalets pour forer, et pour blanchir les calibres ; les crochets, les ciselets, les ciseaux à divers usages et de diverses formes, les compas, les enclumes, l'équerre, les étaux, les échopes, l'établi, les étampes, la fourchette, les fraises, les filières ; plusieurs sortes de gratoires, quantité de marteaux, divers mandrins pour percer à chaud, faire les yeux des marteaux, et autres outils ; ou pour former et resserrer les trous quand ils sont percés ; les poinçons ronds, carrés, plats ; les perçoires aussi de toutes figures et à divers ouvrages ; la palette à foret, les tisonniers, les rifloirs, le rochoir, le rabot, le repoussoir, le tranchet, et la tranche ; plusieurs tenailles de fer, droites, crochues, rondes, et d'autres seulement de bois ; les tassaux, les taraux, le tourne-à-gauche, le vilebrequin et les valets. Outre ce grand nombre d'outils, et quelques autres de moindre conséquence, les serruriers se servent aussi de quelques outils de menuisier et de tailleur de pierre, pour entailler la pierre et le bois, lorsqu'ils veulent mettre leurs ouvrages en place. Savary. (D.J.)
Affichages : 1734