Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Jurisprudence
adj. (Jurisprudence) terme qui se disait des juridictions qui n'avaient point de tribunal fixe, mais qui s'exerçaient tantôt dans un lieu, et tantôt dans un autre, pour les distinguer de celles qui étaient sédentaires. Voyez COUR. Ce mot est dérivé du verbe latin ambulare, aller et venir. Les parlements et le grand-conseil étaient des cours ambulatoires.

On dit en Droit, en prenant ce terme dans un sens figuré, que la volonté de l'homme est ambulatoire jusqu'à la mort ; pour signifier que jusqu'à sa mort il lui est libre de changer et révoquer comme il lui plaira ses dispositions testamentaires.

Les Polonais, sans en excepter la noblesse et la cour, ne prennent plaisir qu'à la vie errante et ambulatoire. Dalerac, tome II. op. 76. chap. IVe

En vain les hommes ont prétendu fixer leur séjour dans des cités ; le désir qu'ils ont tous d'en sortir pour aller de côté et d'autre, montre bien que la nature les avait fait pour mener une vie active et ambulatoire. (H)



Affichages : 761