(Pharmacie ancienne) ; ce mot dérive de , resserrer, ou épaissir ; en latin, spissamenta, corps épaissis. Les anciens appelaient ainsi leurs onguents les plus solides ; ils donnaient le même nom aux ingrédiens dont ils se servaient pour procurer à ces onguents de la consistance et de la solidité ; ces derniers épaississants étaient quelques simples odoriférants, comme le costus, le nard, la marjolaine, l'amome, la menthe, et autres, capables de resserrer, de donner aux onguents une odeur agréable, et de les préserver de la corruption. Dioscoride dit que les stymmata, ou épaississants de l'huile rosat, sont le lentisque, le jonc, et l'asphalte. Les stymmata différent des hédysmata, en ce que ces derniers sont liquides. (D.J.)