S. m. (Histoire naturelle, Ichtyologie) varius, seu phoxinus levis, poisson de rivière du double plus petit que le goujon ; il a le corps un peu mince et long d'environ trois pouces ; il est couvert de si petites écailles qu'on les distingue à peine, et il n'a point de barbillons. Il y a sur les côtés du corps une ligne de couleur d'or, qui s'étend depuis la tête jusqu'à la queue ; la couleur qui est au-dessous de cette ligne, varie dans différents individus ; car quelques-uns ont le ventre rouge, d'autres blanc ou bleu ; enfin il y en a qui ont sur les côtés du corps du bleu et de la couleur d'or. Ce poisson se plait dans les eaux peu profondes et qui coulent rapidement. On le trouve ordinairement dans les gués couverts de pierres ou de sable. Ray, synop. meth. piscium. Voyez POISSON.

VAIRON, (Maréchalerie) se dit de l'oeil du cheval dont la prunelle est entourée d'un cercle blanchâtre, ou qui a un oeil d'une façon, et l'autre d'une autre. Il se dit aussi d'un cheval de plusieurs couleurs, et dont les poils sont tellement mêlés, qu'il est difficile de distinguer les blancs d'avec les noirs, et les roux d'avec les bais. On l'appelait autrefois vair.