S. f. en Musique ; ce sont les lettres dont on se sert au lieu de notes, pour marquer les sons de plusieurs instruments, tels que le luth, la guittare, le théorbe, et même autrefois la viole.

On tire plusieurs lignes parallèles semblables à celles d'une portée, et chacune de ces lignes représente une corde de l'instrument. On écrit ensuite sur ces lignes des lettres de l'alphabet, qui indiquent le doigt dont il faut toucher la corde. La lettre a indique la corde à vuide : b indique le premier doigt : c le second : d le troisième, etc.

Voilà tout le mystère de la tablature ; mais comme les instruments dans lesquels on l'employait, sont presque entièrement passés de mode, et que dans ceux même dont on joue encore aujourd'hui, on a trouvé les notes ordinaires plus commodes, la tablature est depuis longtemps entièrement abandonnée en France et en Italie. (S)