S. f. pl. (Métiers) c'est le nom qu'on donne en plusieurs endroits aux cordelettes qui pendent tout-autour des caparaçons d'été, et qui par leur agitation, garantissent les chevaux des mouches. On donne cependant plus communément le nom de pesnes, aux cordelettes qui pendent de la sangle que les voituriers attachent autour du bât qu'ils mettent sur leurs chevaux, et autour des couvertures des chevaux de harnais, qu'à celles qui pendent des caparaçons à rézeau, dont on couvre les chevaux de maîtres en été. (D.J.)

PESNES ou PAINES, terme de Corroyeur, ce sont des morceaux de drap ou d'étoffe de laine dont ils font leur gipon. Voyez GIPON.

PESNES ou PENNES, terme de Tisserand, ce sont des bouts de fils qui restent attachés aux ensuples du métier de Tisserand, après que la pièce de toile est finie, et qu'on l'a ôtée de dessus le métier. C'est avec ces pesnes que les Chandeliers enfilent et mettent par livres les chandelles communes ou à la baguette.