ou plutôt QUANG-TUNG, (Géographie moderne) province de la Chine, la douzième de l'empire, et l'une des principales et des plus riches. Elle est bornée au nord-ouest par le Quangsi, au vrai nord par le Huquang, au nord-est par le Kiangs et le Fokieng, au midi par l'Océan, et au couchant par le Tonquin. On y jouit d'une grande température. Les moissons s'y font deux fois l'an. Le commerce y est très-vif en toutes sortes de marchandises, en or, en diamant, en perles, soie, fer, étain, cuivre, etc. L'abbé de Chaisi dit qu'on y voit trois choses extraordinaires, un ciel sans nuage, des arbres toujours verds, et des hommes qui crachent le sang, parce qu'ils mâchent sans-cesse des feuilles de bétel, qui teint leur salive en rouge. Cette province contient dix métropoles. Quang-cheu est sa capitale ; c'est la même ville que les François nomment mal-à-propos Quanton ou Canton. Voyez QUANG-CHEU. (D.J.)