(Géographie ancienne) c'est la Phénicie proprement dite, dont Sidon était la capitale, et qui ayant été unie par droit de conquête au royaume de Syrie, joignit son ancien nom de Phénicie à celui de Syrie, de même que la Palestine fut surnommée Syrie, parce qu'elle était considérée comme faisant partie de la Syrie. La chananéenne est nommée syro-phénicienne par S. Marc, viij. 26, parce qu'elle était de Phénicie, qui était alors regardée comme faisant partie de la Syrie, et obéissant au gouverneur de cette province. S. Matthieu, c. xv. 22. 24. qui avait écrit en hébreu ou en syriaque, l'appelle chananéenne, parce que ce pays était véritablement peuplé de Chananéens, Sidon étant le fils ainé de Chanaam. (D.J.)