S. m. (Histoire ecclésiastique) nom d'une secte que Bonose évêque de Macédoine renouvella au IVe siècle. Ses erreurs, de même que celles de Photin, consistaient à soutenir que la Vierge avait cessé de l'être à l'enfantement. Le pape Gelase les condamna. Comme ils baptisaient au nom de la Trinité, on les recevait dans l'église sans baptême, au lieu que le second concile d'Arles veut que les Photiniens ou Paulianistes soient rebaptisés ; ce qui constitue quelque différence entre ces derniers hérétiques et les Bonosiens. Voyez PHOTINIENS ou PAULIANISTES.