Artisan

S. m. terme d'artisan ; ce mot se dit du grain qui s'égraine, et qui s'en va en poudre quand on le travaille ; les Paveurs le disent du grès, et les Marbriers parlant du marbre qui se réduit en poudre en le taillant, disent que ce marbre est pouf.

S. m. (Artisan) celui qui scie : les scieurs de long sont des charpentiers qui refendent et coupent des pièces de bois dans toute leur longueur, pour les débiter en planches ou en chevrons, ou en solives. Les scieurs de pierre et de marbre, sont ceux qui les débitent en morceaux avec la scie sans dents. Leur ouvrage consiste proprement à user le marbre ou la pierre par un continuel frottement du fer acéré qui sert de feuille à la scie ; ce qu'ils facilitent en mettant du grès et de l'eau dans l'ouverture que fait la scie à mesure que le sciage s'avance. Il y a aussi des scieurs de pierre tendre, qui la coupent avec un passe-partout ou grande scie à dents ; mais ce sont moins des scieurs que des manœuvres qu'on emploie à cet ouvrage. (D.J.)
S. f. (Ustensile d'Artisans) vaisseau de bois fait en rond et en forme de jatte, tourné au tour, et tout d'une pièce. Outre les usages qu'ont les sébilles parmi les Boulangers qui y tournent leur pain, avant que de les mettre au four, et les vendangeurs qui s'en servent pour entonner le vin qui coule du pressoir, on s'en sert dans quelques manufactures, et parmi plusieurs ouvriers des arts et métiers. (D.J.)

SEBILLE, (Docimasie) longue gondole dans laquelle on nettoie au moyen de l'eau qu'on y agite, les mines de tout ce qu'elles contiennent d'inutile. La surface concave de ce vaisseau doit être très-polie. Il peut être fait indifféremment de bois ou de terre. On peut lui substituer tout autre vaisseau de médiocre capacité, pourvu toutefois que sa concavité se termine presqu'insensiblement vers l'un de ses bords. (D.J.)