Boisselier

v. act. en terme de Boisselier, c'est garnir une pièce quelconque d'une verge de fer courbée en cintre, dont les extrémités s'attachent aux bords de l'ouvrage.
S. m. terme de Boisselier, cercle haut et large, auquel on attache une étamine, une toile, ou une peau percée pour faire un tamis, une grèle, un tambour, et autres semblables ouvrages. On s'en sert aussi pour hausser les vaisseaux à faire la lessive. (D.J.)
S. m. en terme de Boisselier ; ustensile de ménage ; c'est un vaisseau fait de bois appelé merin, relié de cercles de fer ordinairement, et servant à puiser de l'eau, et à la conserver quelquefois dans les maisons.

SEAU DE NOTRE DAME, s. m. (Histoire naturelle, Botanique) tamnus, genre de plante à fleurs monopétales campaniformes, ouvertes et profondément découpées. Les unes sont stériles et n'ont point d'embryons ; les autres sont soutenues par un embryon et deviennent dans la suite une baie ordinairement ovoïde et couverte d'une sorte de coèffe membraneuse. Cette baie renferme des semences arrondies ; ajoutez aux caractères de ce genre que ses espèces n'ont point de mains. Tournefort, inst. rei herb. Voyez PLANTE.

S. f. en terme de Boisselier, c'est cette toile de crin, de soie, ou de toute autre chose à claire voie dont on garnit les tamis, et à-travers laquelle doit passer ce qu'on veut sasser. Voyez TAMIS.