Ces Aborigènes sont la nation la plus ancienne que l'on sache qui ait habité le Latium, ou ce qu'on appelle à présent la campagne de Rome, campagna di Roma.

En ce sens on distingue les Aborigènes des Janigènes, qui, selon le faux Berose, étaient établis dans le pays avant eux ; des Sicules que ces Aborigènes chassèrent ; des Grecs, de qui ils tiraient leur origine ; des Latins, dont ils prirent le nom après leur union avec Enée et les Troyens ; et enfin des Ausoniens, des Volsques, des Aenotriens, et autres qui habitaient d'autres cantons du même pays.

On dispute fort pour savoir d'où vient le mot Aborigènes : s'il faut le prendre dans le sens que nous l'avons expliqué au commencement de cet article, ou s'il faut le faire venir par corruption d'aberrigènes, errants ; ou de ce qu'ils habitaient les montagnes, ou de quelqu'autre étymologie.

S. Jérome dit qu'on les appela ainsi de ce qu'ils étaient absque origine, les premiers habitants du pays après le déluge. Denys d'Halicarnasse dit que ce nom signifie les fondateurs et les premiers pères de tous les habitants du pays.

D'autres croient que la raison pour laquelle ils furent ainsi appelés, est qu'ils étaient Arcadiens d'origine, lesquels se disaient enfants de la terre, et non issus d'aucun autre peuple.

Aurelius Victor, et après lui Festus, font venir Aborigènes par corruption d'aberrigènes, comme qui dirait errants, vagabonds, et prétendent que le nom de Pélasgiens qu'on leur a aussi donné a la même origine, ce mot signifiant aussi errant.

Pausanias veut qu'ils aient été ainsi appelés , des montagnes qu'ils habitaient. Ce qui semble être confirmé par le sentiment de Virgile, qui parlant de Saturne, le législateur de ce peuple, s'exprime ainsi :

Is genus indocile, ac dispersum montibus altis

Composuit, legesque dedit.

Les Aborigènes étaient ou les anciens habitants du pays qui y avaient été établis par Janus, à ce que quelques-uns prétendent, ou par Saturne, ou par Cham, ou quelqu'autre chef, peu de temps après la dispersion, ou même auparavant, selon le sentiment de quelques auteurs ; ou bien c'était une colonie que quelqu'autre nation y avait envoyée, et qui ayant chassé les anciens Sicules s'établit en leur place. Or il y a beaucoup de partage entre les auteurs touchant le nom de cette nation primordiale : quelques-uns veulent que ç'ait été des Arcadiens qui vinrent en Italie en différents temps ; les premiers sous la conduite d'Aenotrus, fils de Lycaon, 450 ans avant la guerre de Troie, et d'autres sous la conduite d'Hercule : quelques autres font venir cette colonie de Lacédémoniens qui quittèrent leur pays, rebutés par la sévérité du gouvernement de Lycurgue ; et ils prétendent que les uns et les autres unis ensemble avaient formé la nation des Aborigènes. D'autres les font venir des contrées barbares plutôt que de la Grèce, et les prétendent originaires de Scythie ; d'autres des Gaules ; d'autres enfin disent que c'était les Cananéens que Josué avait chassés de leur pays. (G)