Géographie ancienne & moderne

(Géographie ancienne et moderne) île de l'Archipel, assez près des côtes de l'Anatolie, entre les îles de Samos et de Mételin, et entre les golfes de Smyrne et d'Ephese. Cette ile, qui est la Chios ou Chio des anciens, est nommée par les Turcs Saquez ou Sakes, et en ajoutant le mot d'adasi ou d'adas, qui signifie une ile, Saquez-adas ou Sakes-adasi, c'est-à-dire, l île du mastic, à cause de la grande quantité de cette gomme-résine qu'on recueille dans cette seule île de l'Archipel. C'est dans ce sens que les Persans l'appellent seghex, c'est-à-dire mastic. C'est une des plus belles et des plus agréables îles de l'Archipel. Elle était autrefois la plus renommée des Ioniennes, et elle est encore à présent fort célèbre. Elle s'étend en longueur du septentrion au midi, et s'élève beaucoup au-dessus de l'eau.

(Géographie ancienne et moderne) ville du Péloponnèse dans l'Achaïe propre, et dans les terres, près de l'Asopus. Cette ville autrefois puissante, et qui eut ses propres rais, devint ensuite libre ; et durant la guerre des républiques de la Grèce, elle fut tantôt soumise aux Athéniens, tantôt aux Lacédémoniens. Justin dit, liv. XIII. ch. v. Démosthenes, Sicyona, Argos, et Corinthum, caeterasque civitates eloquentiâ suâ, Atheniensibus junxit. Quoique Sicyone fût dans l'Achaïe, comme le marque Pline, l. IV. ch. v. cependant elle se trouve avoir été comprise dans l'Argolie.

L'ILE, (Géographie ancienne et moderne) ou l île Thermia ; île de l'Archipel, l'une des Cyclades, entre l île de Zia au nord, et l île de Serpho au midi ; elle est à quarante milles de Syra ou Syros, et à trente-six du port de Zia, mais seulement à douze milles de ce dernier port en droiture.

Le voisinage de ces deux îles ne permet pas de douter que Thermie ne soit l île de Cytnos, dont les anciens estimaient tant les fromages, puisque Dicéarque dans sa Description de la Grèce, la place entre Céos et Sériphus. Il en sortit un grand peintre que Eustathe appelle Cydias. C'est encore dans cette île que fut rejeté par la tempête, le faux Néron esclave, grand joueur du luth et grand musicien, accompagné d'une troupe de gens de sa sorte, armés et soulevés, comme Tacite, Histoire l. II. c. viij. nous l'apprend.

ou ZEA, (Géographie ancienne et moderne) île de l'Archipel, l'une des Cyclades. Elle est à quatre lieues de l île de Joura, autrement nommée Trava, à cinq lieues au midi de l île d'Eubée, connue aujourd'hui sous le nom de Negrepont, à six lieues de l île d'Andros ; à trois lieues de l île d'Helene ou de Macronisi, autrement dite Isola longa, et à dix-huit milles du promontoire de l'Attique nommé autrefois Sunium, et aujourd'hui cap des Colonnes. On compte trente-six milles de Thermie à Zia, quoiqu'il n'y en ait pas douze de cap en cap. Elle s'étend en longueur du sud-ouest au nord-est, et elle peut avoir trente milles d'Italie de circuit. Son port est un des plus assurés de la Méditerranée, outre que les vaisseaux y font de l'eau, du biscuit et du bois.