(Astronomie) constellation placée dans l'hémisphère austral assez proche de l'équateur, entre Antinous, le Sagittaire et le Serpentaire. On peut la voir dans les deux planisphères de M. le Monnier. Inst. astron. pag. 63. (O)

ECU, s. m. (Art. milit. et hist. anc.) bouclier plus grand que les boucliers ordinaires et plus long que large, de sorte qu'il couvrait un homme presque tout entier. Il fallait qu'il fût bien grand chez les Lacédemoniens, puisqu'on pouvait rapporter dessus ceux qui avaient été tués. De-là venait cet ordre que donna une femme de Lacédemone à son fils qui partait pour la guerre : ou rapportez ce bouclier, ou revenez dessus. Ce bouclier différait de celui qui était appelé clypeus, en ce que ce dernier était rond et plus court, et que l'autre ou l'écu formait une espèce de carré long. Voyez BOUCLIER et ARMES. (Q)

ECU, terme de Blason, qui se dit du champ où l'on pose les pièces et les meubles des armoiries. Il est de figure carrée à la réserve que le côté d'enbas est un peu arrondi, et a une petite pointe au milieu. L'écu des filles a la figure d'un losange.

L'écu est appelé de divers noms suivant ses divisions. L'écu addextré est celui où la ligne perpendiculaire qui le divise est sur la droite et au tiers de l'écu ; le senestré, quand elle est sur la gauche ; le tiercé en pal quand elle est double et divise tout l'écu en trois parties égales. Elle fait le palé et le vergeté quand elle est multipliée à distance égale, au nombre de six, de huit ou de dix pièces. La ligne horizontale fait le chef, lorsqu'elle occupe la tierce partie d'en-haut ; la pleine, quand elle est au bas au tiers de l'écu. Quand elle est double sur le milieu à distance égale des extrémités, elle fait la face et le tiercé en face. Quand on la multiplie, elle fait le facé et le burrelé, quand il y a huit ou dix espaces égaux ou plus ; les triangles, lorsque le nombre en est impair. La ligne diagonale du droit du chef au gauche de la pointe fait le tranché ; la contraire fait le taillé. Si on les double à distance égale, l'une fait le bandé et le tiercé en bande, et l'autre la barre et le tiercé en barre. En multipliant la première, on fait le bandé et le coticé, et en multipliant la seconde, le barré et le traversé. Les autres divisions de l'écu sont écartelé, contr'écartelé en abime, etc. Ménétr. Trev. et Chambers.

ECU, (Commerce) pièce d'argent qui a maintenant cours en France. Il y a l'écu de trois livres et l'écu de six francs. L'écu de trois livres vaut soixante sols ; l'écu de six francs vaut le double.