S. m. (Astronomie) L'analemme est un planisphère ou une projection orthographique de la sphère sur le plan du méridien, l'oeil étant supposé à une distance infinie, et dans le point oriental ou occidental de l'horizon. Voyez PLANISPHERE, PROJECTION, SPHERE, etc. Analemme vient du verbe Grec ἀναλάμϐανω, résumer, reprendre ; d’où l’on a fait analemma.

On se sert de l'analemme comme d'un gnomon ou d'un astrolabe, dont une des parties serait la même projection faite sur une plaque d'airain ou de bois ; et l'autre un horizon mobile qu'on lui aurait adapté. Voyez ASTROLABE.

L'analemme donne le temps du lever et du coucher du soleil, la durée du plus long jour pour une latitude quelconque, et l'heure du jour.

L'instrument appelé trigone des signes, s'appelle aussi quelquefois analemme. Voyez TRIGONE DES SIGNES.

Cet instrument est fort utile à ceux qui tracent des cadrants solaires, pour marquer les signes du zodiaque, la longueur des jours, et généralement tout ce qui entre dans la construction des cadrants solaires. Voyez CADRAN. (O)