S. m. (Calendrier) les Egyptiens et les Ethiopiens donnent ce nom au résidu de cinq jours de leur année, ou de six, si l'année est bissextile ; ils ajoutent ces jours à leur dernier mois, parce qu'ils ne comptent que quatre jours pour chacun.