S. m. (Philosophie et Arts) celui qui est instruit et élevé par quelqu'un, qui est formé de la main d'un autre dans quelqu'art ou dans quelque science. On donna ce titre à Paris, lors de la fondation des académies des Sciences et des Inscriptions, aux sujets qui y étaient aggrégés, et qui travaillaient de concert avec les pensionnaires. Mais ce mot d'élève signifiait seulement moins d'ancienneté, et une espèce de survivance ; cependant on lui a substitué depuis celui d'adjoint, qui est en effet beaucoup plus convenable.

On peut voir au mot ACADEMIE, par quelle raison ce titre mal sonnant d'élève fut supprimé. On a mieux fait encore dans l'académie des Inscriptions que dans celle des Sciences ; on n'y a point fait de classe d'adjoints, et en général l'on a conservé beaucoup plus d'égalité dans la première de ces académies, que dans la seconde ; cependant cette égalité si précieuse et si essentielle dans les compagnies littéraires, n'est parfaite que dans l'académie française ; les grands seigneurs se trouvent honorés de n'y être admis qu'à titre de gens de Lettres, et de s'y voir placés à côté des Voltaire, des Montesquieu, des Fontenelle, etc. Il n'y a dans cette compagnie ni élèves, ni adjoints, ni associés, ni pensionnaires, ni honoraires ; on y est persuadé que les vrais honoraires d'une académie, sont ceux qui lui font honneur par leurs talents et par leurs ouvrages ; que tout le monde y est éleve, ou que personne ne l'est, parce qu'il n'y a personne, ou du moins qu'il ne doit y avoir personne qui n'y reçoive et qui n'y mette tout-à-la-fais ; que les pensions attachées à certains grades, et que les différents grades eux-mêmes ont de très-grands inconvéniens, sont nuisibles à l'égalité, à la liberté, à l'émulation, à l'union, et aux égards réciproques.

Le nom d'élève est demeuré parfaitement consacré à la Peinture et à la Sculpture ; il signifie un disciple qui a été instruit et élevé dans l'école d'un célèbre artiste : c'est pourquoi on se sert du mot d'école pour désigner les élèves d'un grand peintre ; et on dit dans ce sens, l'école de Raphael, du Titien, de Rubens. Voyez ECOLE, et l'article suivant. (O)