Histoire ancienne & moderne

S. f. pl. (Histoire ancienne et moderne) nom que les Grecs donnaient aux choses qu’on faisait connaitre pour la première fois au public, composé d’α privatif avec un ν pour la douceur de la prononciation, et d’ἔκδοτος qui vient lui-même d’ἐκ et de δίδωμι. Ainsi anecdotes veut dire choses non publiées. Ce mot est en usage dans la Littérature pour signifier des histoires secrètes de faits qui se sont passés dans l’intérieur du cabinet ou des cours des Princes, et dans les mystères de leur politique.

S. m. (Histoire ancienne et moderne) petit corps circulaire que l'on met au doigt, soit pour servir d'ornement, soit pour quelque cérémonie.

L'anneau des évêques fait un de leurs ornements pontificaux : on le regarde comme le gage du mariage spirituel que l'évêque a contracté avec son église.

L'anneau des évêques est d'un usage fort ancien. Le quatrième concile de Tolede, tenu en 633, ordonne qu'un évêque qui aura été condamné par un concile, et qu'ensuite un second concile aura déclaré innocent, sera rétabli dans sa dignité, en lui rendant l'anneau, le bâton épiscopal ou la crosse, etc.

S. f. (Histoire ancienne et moderne) d', homme, et , manger.

Les anthropophages sont des peuples qui vivent de chair humaine. Voyez ANTHROPOPHAGIE.

Les cyclopes, les lestrygons et Scylla sont traités par Homère d'anthropophages ou mangeurs d'hommes. Ce poète dit aussi que les monstres féminins, Circé et les Syrenes attiraient les hommes par l'image du plaisir, et les faisaient périr. Ces endroits de ses ouvrages, ainsi qu'un grand nombre d'autres, sont fondés sur les mœurs des temps antérieurs au sien. Orphée fait en plusieurs occasions la même peinture des mêmes siècles. C'est dans ces temps, dit-il, que les hommes se dévoraient les uns les autres comme des bêtes féroces, et qu'ils se gorgeaient de leur propre chair.

S. f. (Histoire ancienne et moderne) c'est l'acte ou l'habitude de manger de la chair humaine. Voyez ANTHROPOPHAGES.

Quelques auteurs font remonter l'origine de cette coutume barbare jusqu'au déluge : ils prétendent que les géans ont été les premiers anthropophages. Pline parle des Scythes et des Sauromates, Solinus des Ethiopiens, et Juvenal des Egyptiens, comme de peuples accoutumés à cet horrible mêts. Voyez Pline, hist. nat. liv. IV. c. xij. liv. VI. c. xvij. xxx. liv. VII. c. ij. Solin, Polih. c. xxxiij. Nous lisons dans Tite-Live qu'Annibal faisait manger à ses soldats de la chair humaine pour les rendre plus féroces. On dit que l'usage de vivre de chair humaine subsiste encore dans quelques parties méridionales de l'Afrique, et dans des contrées sauvages de l'Amérique.

S. m. (Histoire ancienne et moderne) c'est le nom du bedeau d'une Université, dont la fonction est de porter la masse devant les docteurs des Facultés. Voyez BEDEAU, UNIVERSITE, MASSE.

On appelle aussi appariteurs, ceux qui ont l'emploi de citer quelqu'un devant un tribunal ecclésiastique. Voyez SOMMER, CITATION.