Commerce & Grammaire

v. act. (Grammaire et Commerce) action par laquelle on s'acquitte de ce qu'on doit, on se libère d'une dette. Voyez DETTE.

Payer le prix d'une chose achetée, c'est en donner le prix convenu.

Payer comptant, c'est payer sur le champ et dans le moment que la marchandise est livrée.

Payer en papier, c'est donner en payement des lettres ou billets de change, des promesses ou autres semblables effets, sans donner aucun argent ou marchandise.

adj. (Grammaire et Commerce) ce qui concerne la pécune ou l'argent monnoyé ; on appelle amendes pécuniaires, celles qui se paient en argent monnoyé. C'est par ces sortes d'amendes qu'on punit la contrebande et les contraventions, soit aux règlements des manufactures, soit aux statuts des communautés des Arts et Métiers. Dictionn. de comm.
adj. (Grammaire et Commerce) celui qui a beaucoup d'argent comptant ; ce terme est toujours usité, quoique le mot pécune d'où il est dérivé ne soit plus d'usage. Id. ibid.
v. a. (Grammaire et Commerce) c'est examiner la pesanteur de quelque chose, la confronter avec un poids certain, réglé et connu, tel que peut être la livre, le marc, le cent, le quintal, etc.

Pour peser les métaux, les drogueries, les épiceries, les cotons, les laines et autres semblables marchandises d'œuvres de poids, que l'on vend en gros ; l'on se sert de la romaine, ou des grandes balances à plateaux.

A l'égard des mêmes marchandises qui se vendent en détail, c'est de la petite balance à bassins, ou du peson dont on se sert. Le trébuchet est pour peser l'or, l'argent, et autres choses précieuses.

v. act. (Grammaire et Commerce) c'est compter de nouveau, pour voir si on ne s'est point trompé en comptant la première fais. Recompter son or ou son argent. Recompter un mémoire. Dictionn. de comm.